Islam dénonce le terrorisme

< <
8 / total: 15

La Station d’Epuration du Corps: Le Systeme Excreteur - 1/2

Il y a quelque 100 trillions de cellules actives de manière permanente dans le corps humain. A la suite des activités, apparaissent des déchets constitués d’urée, d’acide urique et de kératine, certains d’entre eux sont très toxiques. S’ils ne sont pas immédiatement expulsés de l’organisme, les fonctions du corps s’altèrent, et la mort est inévitable.

kidneys

B. veines entre les lobules
C. section transversale du rein

1. tube collecteur
2. veines entre les lobules
3. pyramide médullaire
4. artère entre les lobules
5. artère rénale
6. veines rénales
7. urètre
8. petit verre
9. côlon rein
10. papille de rein
11. grand verre
12. sinus du rein
13. anse de Henle
14. néphron
15. capsule de Bowman
16. néphron
17. capsule de Bowman
18. masse de veine capillaire
19. vain
20. artère
21. tube collecteur

La création dans le rein ne pourrait jamais venir à l'existence par hasard. Sur le côté, est montrée la structure détaillée de juste un seul de plus de 1 million de néphrons dans le rein.

A ce stade, nous pouvons voir une fois de plus la création immaculée de l’organisme. De la même manière que des systèmes spéciaux ont été créés afin d’éliminer les gaz d’échappement du moteur d’une voiture, le système excréteur spécial a été créé dans le corps humain pour éliminer les produits toxiques libérés pendant ses activités quotidiennes.

Tout comme les usines qui déversent les déchets toxiques dans les rivières, les cellules libèrent des sous-produits de déchets qu’ils créent dans le plasma sanguin. Cela signifie que le sang humain est pollué par les déchets des 100 trillions de cellules – la pollution représente un danger pour la vie, à moins que le sang pollué soit nettoyé en permanence.

Mais ici se pose un problème majeur. Avec ces déchets toxiques comme l’urée et l’acide urique, il y a aussi des substances dans le sang dont le corps a besoin, comme les acides aminés, les vitamines, l’eau et le glucose. Cela étant, tout ce qui purifie le sang doit être plus qu’un simple système de filtrage. En plus de reconnaître et de retenir des substances utiles, ce système doit aussi fonctionner comme une station d’épuration complexe qui permet de distinguer et d’éliminer seulement les produits chimiques.

Vous pouvez peut-être, dans un premier temps, imaginer qu’une station si parfaite et équipée des dernières technologies ne pourrait être construite que dans une très grande superficie. Pourtant, cette station d’épuration incomparable est effectivement installée dans une très petite zone, juste en dessous de votre peau, au niveau de votre dos, et elle a toujours existé depuis votre présence dans le ventre de votre mère.

Les organes pairs comme les reins servent de station d’épuration avec laquelle aucune technologie ne peut éventuellement concurrencer.

Les Micro-Filtres: Les Reins

Comment la purification du sang est-elle réalisée?

Le sang circulant dans le corps est d’abord soumis à un filtrage dans les reins. En leur sein, un grand nombre de filtres minuscules permettent la réalisation de cette purification. Un miracle manifeste peut être observé lorsque l’on considère le nombre de ces filtres: dans un seul rein, il y a 1 million 200 mille filtres appelés néphrons. Ces micro-filtres se composent de la capsule de Bowman – une structure hémisphérique composée de vaisseaux capillaires au bout du néphron, du glomérule, du corpuscule de Malpighi et de veines rénales. 43 Chacun de ces 1 million 200 mille filtres possède une création parfaite avec des milliers de trous microscopiques.

Environ un quart du sang partant du cœur arrive directement aux reins au moyen des artères rénales, ce qui représente plus d’un litre par minute. La veine transportant le sang se divise en plus fines veines dès qu’elle entre dans le rein. Chacun de ces vaisseaux fins conduit à un micro-filtre. Grâce à la pression établie par le cœur, le sang heurte la surface du filtre à grande vitesse, l’eau et les produits toxiques passent par l’autre côté du filtre. Puisque les protéines et les cellules sanguines sont trop grosses pour passer par le filtre, elles restent derrière. Le sang qui est incapable de passer est ainsi netoyé et purifié.

Il convient d’examiner l’information fournie jusqu’à présent:

Quelque 1 million 200 mille filtres se trouvent dans un morceau de chair de la taille d’un poing. La même création détaillée existe parfaitement dans chaque filtre unique. Dans chaque néphron, par exemple, il y a une section appelée le glomérule – une boule de vaisseaux sanguins à l’intérieur de la capsule de Bowman. Plus tard, ces vaisseaux sanguins rejoignent et quittent la capsule en tant qu’artère. Faisons maintenant un bref aperçu de cette région.

kidney

1. Le sang entre dans le néphron.

2. Le sang non nettioyé entre dans le glomérule.

3. Les petites molécules sont absorbées par la membrane, la capsule de Bowman, libérant un fluide filtré.

4. Le liquide filtré se dirige vers les tubules.

5. Les parois des tubules absorbent les sels, le glucose, les acides aminés d'importance vitale.

6. Ces substances pénètrent dans les vaisseaux capillaires pour être réabsorbées par la paroi des tubules.

7. L'eau inutile et les substances toxiques du sang sont expulsées du tubule sous forme d'urine.

8. Le sang purifié part pour rejoindre la circulation sanguine.

La structure détaillée ci-dessus existe dans chacun des plus de 1 million de néphrons du rein. Le sang dans chaque néphron va vers le nœud du vaisseau capillaire, appelé glomérule. Le glomérule est à l'intérieur de la capsule de Bowman, et entre les deux, il y a une fine membrane. Cette membrane est le filtre du rein. Cette création parfaite du rein appartient à Allah.

Le glomérule qui pénètre la capsule de Bowman se divise en un certain nombre de vaisseaux capillaires qui constituent le nœud de la veine. Ces vaisseaux sanguins se joignent plus tard et quittent la capsule en tant qu’artère.

Un réseau de vaisseaux sanguins entre deux artères peut seulement être vu dans cette partie du corps. Etant donné que les capillaires glomérulaires se trouvent entre deux artères, la pression artérielle est plus élevée ici que dans d’autres vaisseaux capillaires du corps. La pression artérielle plus élevée dans cette région joue un rôle très particulier: rendre le processus de filtrage plus efficace. Encore une fois, contrairement à d’autres vaisseaux capillaires, les parois des vaisseaux sont ici à double couche – une structure qui leur permet non seulement de résister à cette pression artérielle élevée, mais qui empêche aussi les protéines et les globules blancs de s’échapper des vaisseaux sanguins.

Grâce à toutes ces caractéristiques, seulement l’eau et les substances dissoutes dans l’eau passent par les vaisseaux capillaires à partir du glomérule dans la capsule de Bowman. Bien qu’il y ait absorption inverse dans les autres vaisseaux capillaires, cela ne se produit pas ici.

Ces veines peuvent être citées comme un exemple de la création globale des reins. Les veines qui amènent le sang pollué aux filtres, qui enlèvent les déchets filtrés et transportent le reste du sang propre dans le corps, sont équipées de 1 million 200 milles filtres, créés de manière à ne créer aucune confusion. Les veines mènent toutes là où elles doivent aller. La voie que les vaisseaux sanguins suivent dans les reins, le lieu où elles vont aller pour réaliser ces produits, et d’où elles quittent les reins – sont tous le produit d’une création spéciale.

Ce qui a été décrit jusqu’à présent est une très petite partie de la structure détaillée des reins. Beaucoup de livres ont été écrits, d’innombrables études et expériences ont été réalisées sur seulement un processus unique dans les reins ou une substance sécrétée. Toutes les recherches en anatomie humaine conduisent à une seule conclusion: que tous les composants de notre corps doivent exister comme un tout, parce que notre survie dépend du fonctionnement de notre corps en tant que seule unité. Si le système veineux qui vient d’être décrit n’existait pas dans les reins, le système excréteur et l’équilibre du corps s’en trouveraient affectés, causant la mort.

Cela mine totalement les affirmations des évolutionnistes, qui soutiennent que le corps humain a pris sa forme actuelle sous les effets progressifs de facteurs comme le hasard et les mutations. Mais suivons leur scénario axé sur le hasard: est-il possible qu’un vaisseau capillaire se forme par hasard, puis se combine à d’autres capillaires, encore une fois par hasard, pour former des capsules dans le rein, qui aurait également vu le jour par hasard, ensuite que ces dernières se combinent sous forme d’artère, puis acquièrent la structure la plus appropriée pour l’exécution du processus de filtrage – tout par hasard? Il est évident qu’une telle explication, basée sur une coïncidence l’une après l’autre, n’est rien de plus qu’un conte de fée. Pas un seul système de ce type ne pourrait se former de telle façon dans un être vivant. Tout existe dans le corps humain comme résultat d’une planification parfaite. Il y a, bien sûr, une puissance qui s’acquitte de cette création, dont le pouvoir appartient à Allah, l’Omniscient.

Par ailleurs, ce qui a été décrit jusqu’à présent n’est qu’un simple aperçu des processus qui se déroulent dans les reins.

hormones

1. artère sortant
2. glomérulel
3. tubule distant replié
4. artère entrant

5. membrane basale, capsule de Bowman
6. écart Bowman
7. capsule de Bowman
8. près du tubule replié

Ci-dessus, un glomérule, l'un des milliers de petits nœuds dans les vaisseaux sanguins, et les capsules de Bowman. Sur le côté, est montrée une section plus proche d'une capsule de Bowman.

 

Les Reins Capables De Distinguer Le Glucose, La Proteine Et Le Sodium Sont Une Preuve Manifeste De La Creation

Vos deux reins nettoient le sang se répandant dans votre corps tout au long de votre vie. Une partie des substances filtrées est envoyée à l'organisme, et le reste, ne servant à rien est expulsé. Mais comment les reins différencient-ils entre les protéines, l'urée, le sodium, le glucose et les autres substances?

glomerulus

1. Le glomérule
2. Le sang entrant et sortant du néphron

Le nœud semblable au corps mentionné précédemment qui constitue les vaisseaux sanguins des reins, appelé glomérule, filtre les substances du sang. Contrairement aux autres vaisseaux sanguins du corps, ces vaisseaux sont couverts en trois couches différentes. Ces trois couches décident, avec le plus grand soin, des substances qui doivent être filtrées et expulsées, et qui doivent être retournées à l'organisme. Mais qu'est-ce que la membrane cellulaire mesure-t-elle – et par quel mécanisme identifie-t-elle toutes les substances du liquide l'atteignant et décide-t-elle dans quelle région elles doivent aller? Le sang atteignant les reins contient un grand de mélange de substances, dont le glucose, le bicarbonate, le sodium, le chlorure, l'urée et la kératine. Pendant que le rein les expulsent tous ou une partie de ces substances, il envoie également la totalité ou une autre partie à l'organisme. Comment un morceau de tissu peut-it décider des substances à expulser et de leur quantité? La réponse se trouve dans le fait de sa création parfaite.

La sélectivité du glomérule dépend de la taille et des charges électriques des substances du liquide. Cela signifie que le glomérule possède la capacité d'identifier les masses moléculaires du sodium et du glucose mélangées dans le sang – et les protéines qui ont des charges électriques négatives. De cette façon, les protéines, d'une importance vitale pour le corps, ne sont pas expulsées, mais réabsorbées dans le corps.

Comment le glomérule, constitué de vaisseaux sanguins, peut-il posséder une telle capacité supérieure bien qu'il n'ait reçu aucune formation en chimie, en physique ou en biologie? Encore les glomérules remplissent leurs fonctions à la lettre parce qu'ils sont inspirés par Allah, leur Créateur. Aucune des substances qu'ils filtrent n'est sélectionnée au hasard, autrement il serait impossible que nos corps survivent de manière saine jusqu'à ce que ces organes inconscients localisent les bonnes molécules.

Encore, malgré toutes ces preuves, les darwinistes sont si aveuglément dévoués à la théorie de l'évolution qu'ils sont incapables de tenir compte de ces faits. Par souci de croire – et ayant d'autres croyances – que tout est venu à l'existence par hasard, ils se sont complètement éloignés de la raison, de la logique et de la science.

La station d’épuration entre en action

Chaque minute, environ 125 cm3 de fluide est filtré dans les micro-filtres des reins, et ce fluide est passé par le sang comme déchets de l’autre côté des filtres. Cela signifie que 180 litres sont filtrés chaque jour – assez pour remplir les réservoirs de gaz de quatre voitures. 44 Bien sûr, un corps humain pesant 60 à 70 kg ne pourrait éventuellement pas résister à une perte de 180 litres de fluide chaque jour.

En outre, en plus de contenir des substances toxiques, ce fluide contient également des ingrédients vitaux tels que des acides aminés, des vitamines et du glucose. La perte de ces matières entraînerait la mort. Cela étant, le fluide ne doit pas être rejeté immédiatement du corps. Tout d’abord, les substances utiles doivent être identifiées, conservées et acquises de nouveau pour l’utilisation du corps.

En fait, 99% du fluide passé à travers les micro-filtres est réabsorbé par les reins et relâché dans la circulation sanguine. En même temps, les substances dont le corps a besoin sont prises une par une pour la réutilisation. Les vitamines, les acides aminés et autres substances importantes sont ainsi empêchés d’être rejetés dans l’urine.

La technologie dans les stations d’épuration

Comme décrit ci-dessous, une station parfaite et multifonctionnelle est essentielle pour purifier le sang – et réabsorber les substances utiles du liquide déjà filtré. Allah a installé plus de 1 million de micro-stations d’épuration dans un rein de seulement 10 cm de taille et de 100 g de poids.

Comme vous l’avez vu, le sang pompé par le cœur vers le rein est filtré par plus de 1 million de micro-filtres. Ce qu’on appelle micro-stations d’épuration, sont installées juste derrière ces micro-filtres. Chaque station est constituée d’un mini-tube de 31 mm de long.

Pourtant c’est une des stations d’épuration les plus parfaites du monde. Malgré tous les grands moyens technologiques que l’humanité a inventés, aucune station d’épuration comparable à ce petit tube n’a jamais été créée.

Avant d’examiner comment fonctionne ce petit tube, nous devons nous concentrer sur le fait important que ceci n’est que de 31 mm de long. Gardant à l’esprit qu’il y a plus de 1 million de ces micro-stations d’épuration dans un seul rein, la longueur totale de tous ces tubes à l’extrémité est en fait de 31 km!

Le fait qu’Allah a installé ces 31 km de tuyaux si parfaitement dans un organe de 10 cm est l’un des innombrables miracles qu’Il a manifesté dans le corps humain. En plus de contenir une quantité importante de substances utiles, le fluide jaunâtre du rein contient également des substances nocives qui traversent l’autre côté des micro-filtres, et commencent désormais un trajet très important dans l’usine de purification de 31 mm.

Un pipe-line de vie

Le pipe-line ou la station d’épuration de 31 mm à laquelle nous nous référons est en fait un tube vivant – ou plus exactement, une collection de millions de cellules vivantes. Ces cellules qui constituent le pipe-line remplissent une fonction vitale pour le corps humain avec une grande détermination, conscience et responsabilité.

Au sein de l’urine, les cellules sélectionnent et piègent les substances nécessaires à la survie humaine. Elles les passent ensuite à travers les vaisseaux capillaires qui entourent ce pipe-line, dépensant des quantités considérables d’énergie. Les substances d’une importance vitale – le glucose, les acides animés et les protéines – sont ainsi relâchées dans la circulation sanguine. Pour que ce processus puisse avoir lieu, les molécules de transport qui aideront les cellules, doivent être prêtes. Tout a été parfaitement planifié et exposé.

Nous devons maintenant réfléchir un peu. Les cellules ne gagnent rien du travail qu’elles font. Pourtant, tout comme un chimiste, elles distinguent les molécules nécessaires et les livrent aux vaisseaux sanguins jour et nuit. Pour choisir entre les différentes substances, une cellule doit posséder des informations, et doit avoir une intelligence et une expérience pour les différencier.

Mais il ne suffit pas qu’une seule cellule unique possède une conscience. Il est essentiel que des millions de cellules dans les reins se réunissent pour former un tube, et que tous travaillent ensemble, démontrant la même détermination. Par conséquent, des milliards de cellules présentant toutes une conscience similaire doivent se réunir pour former un million de pipe-lines indépendants. En même temps, plus de milliards de cellules doivent se combiner de manière à former un million de filtres et se situer à l’entrée des pipe-lines.

Rappelez-vous qu’aucune cellule ne possède aucune conscience. Si une collection de cellules se rassemblent dans un petit tube dans un coin de notre corps et effectuent des actions nécessitant la raison, la responsabilité et la coordination, alors cela est la manifestation de l’intelligence infinie et de l’art incomparable d’Allah. Un tel ordre parfait peut venir à l’existence, non pas par une série de coïncidences, mais par Allah Tout-puissant disant: “Sois!”

Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant! Lorsqu’Il décide une chose, Il dit seulement: “Sois”, et elle est aussitôt. (Sourate al-Baqarah: 117)

Les tâches délicates des reins

Avant d’examiner les autres fonctions des reins, il sera utile d’examiner brièvement le monde de l’eau en nous. L’aspect solide du corps humain est en fait basé sur les fluides qu’il contient. Plus de la moitié de l’eau, comprenant 60% de notre poids corporel, est à l’intérieur de nos cellules. Le reste – principalement sous forme de sang et de lymphe – baigne toutes les cellules de notre corps.

L’eau qui entoure nos cellules doit être d’une densité particulière, sinon la situation pourrait devenir très dangereuse. Soulignons l’importance de l’eau qui entoure les cellules: si les cellules d’une goutte de sang sont placées dans de l’eau pure, elles gonflent et explosent. Si elles sont placées dans un milieu liquide plus dense que l’eau de robinet, elles se replient sur elles-mêmes et s’effondrent.

L’eau pure dans la première expérience, entrera dans les cellules les plus denses. Dans la deuxième expérience, l’eau au sein de la cellule sera dégagée dans un environnement externe plus dense. Le développement de ce genre dans les cellules donnent lieu à des conséquences mortelles dans le corps. C’est pourquoi il est essentiel que les fluides internes du corps restent à une densité spécifique.

kidneys

1. veines du foie
2. principale artère inférieure
3. glande surrénale
4. artère rénale
5. aorte
6. rein
7. urètre
8. utérus
9. vessie

Il est essentiel que chacun des éléments ci-dessus qui composent le système excréteur pour retirer les déchets du corps, existent complètement formés. C'est une des preuves que le corps humain est créé par Allah.

Les reins sont créés avec des systèmes spéciaux pour s’assurer du maintien du solde en question. En plus du filtrage et du nettoyage du sang, cette paire miraculeuse d’organes régule aussi la quantité et la densité du liquide dans vos tissus et fait les ajustements nécessaires en conséquence.

Vous ne pensez jamais au niveau d’eau dans vos tissus au cours de votre vie quotidienne. Cependant, sans que vous soyez conscient de cela, les reins régulent ce niveau d’eau pour vous – travaillant sans cesse, tout comme les milliers de milliards de cellules différentes qui travaillent pour vous.

 

Notes

43- Wallace, Sanders, Ferl, Biology, The Science of Life, HarperCollins Publisher Inc., s.755

44- Solomon, Berg, Martin, Villee, Biology, s.994

8 / total 15
Vous pouvez lire le livre Le Miracle de l'Homme de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top