Islam dénonce le terrorisme

L'islam Dénonce Le Terrorisme

Téléchargez le livre

Download (DOC)
Download (PDF)
Acheter le livre
Les commentaires

LES CHAPITRES DU LIVRE

< <
8 / total: 10

L'islam a Apporte La Paix Et L'harmonie Au Moyen-Orient

O les croyants ! Entrez en plein dans l'Islam, et ne suivez point les pas du diable,
car il est certes pour vous un ennemi déclaré.
(Coran, 2 : 208)

L'histoire a témoigné de la paix, de la justice et de l'amour dans les terres gouvernées par des Musulmans qui se sont conformés au Coran. Les pratiques dans les pays conquis du vivant du Prophète Mohammed (pbsl) sont des exemples très importants, et les gouverneurs intègres qui lui ont succédé, ont suivi ses pas et ne se sont jamais égarés de la morale coranique, établissant des sociétés paisibles. La vraie justice, la droiture et l'honnêteté décrites dans le Coran ont persisté au temps de ces gouverneurs, constituant un modèle exemplaire pour les générations futures.

La Palestine, et Jérusalem qui en est le cœur, où les adeptes des trois religions divines résident ensemble, sont importants dans le sens qu'ils montrent comment les Musulmans ont amené la paix et la stabilité dans les terres qu'ils ont gouvernées. En fait, les Musulmans ont apporté la paix et la tranquillité à Jérusalem et en Palestine au cours des 1400 dernières années.

La Paix et la Justice Etablies en Palestine par le Calife Omar

Jérusalem était la capitale des Juifs jusqu'à l'an 71 après Jésus-Christ. Cette année-là, l'armée romaine organisa une grande attaque contre les eux. Elle les força à l'exil, non sans avoir fait preuve d'une rare sauvagerie. L'émigration juive s'accentuant, Jérusalem et ses alentours devinrent une terre abandonnée.

Toutefois, sous le règne de l'empereur romain Constantin, Jérusalem redevint un centre d'intérêt, notamment avec le développement du Christianisme. Les Chrétiens romains construisirent des églises à Jérusalem. Les prohibitions appliquées aux Juifs résidant dans la région furent supprimées. La Palestine demeura ainsi territoire romain (byzantin) jusqu'au 7ème siècle. Par la suite, les Perses s'emparèrent de la région pendant une courte période, pour en être plus tard dépossédés par les Byzantins.

Le tournant le plus important dans l'histoire de la Palestine a eu lieu en 638, quand elle a été conquise par les armées de l'Islam. Cela coïncida avec l'établissement d'une nouvelle période de paix et d'harmonie durables, alors que la Palestine était un champ de guerres, d'exils et de massacres depuis des siècles, subissant à chaque nouveau règne de nouvelles brutalités. L'arrivée de l'Islam marqua le début d'une période où les gens de différentes croyances pouvaient vivre en Palestine en paix et en harmonie.

La Palestine a été conquise par Hazrat Omar (ra), le deuxième calife succédant au Prophète Mohammed (pbsl). L'entrée du calife Omar à Jérusalem, la compassion, la maturité et la bonté dont il fit preuve envers les gens de différentes croyances, inaugurèrent le bel âge qui commençait. L'historien et expert britannique du Moyen-Orient Karen Armstrong décrit ainsi la conquête de Jérusalem par Hazrat Omar (ra) dans son livre intitulé Holy War :

La citadelle de Jérusalem, litographie colorée par L. Haghe after D. Roberts, 1841

Le calife Omar est entré à Jérusalem sur un chameau blanc, escorté par le magistrat de la ville, le patriarche grec Sophrone. Le calife leur a demandé immédiatement de l'emmener au Mont du Temple et là il s'est mis à genoux devant le lieu où son ami Mohammed avait fait son Voyage Nocturne, et il y a prié. Le patriarche observait ceci avec horreur : il pensait qu'il devait être l'Abomination de Désolation que le Prophète Daniel avait prédit l'entrée dans le Temple ; il devait être l'Antéchrist qui annoncerait les derniers jours. Puis Omar a voulu voir les temples chrétiens et, quand il est arrivé dans l'église du Saint-Sépulcre, il était l'heure pour les Musulmans de prier. Courtoisement, le patriarche l'a invité à prier dans cette église, mais Omar refusa tout aussi courtoisement. Il expliqua que s'il se mettait à genoux pour prier dans l'église, les Musulmans voudraient commémorer l'événement en érigeant une mosquée à cet endroit-là, et cela signifierait qu'ils devraient démolir le Saint-Sépulcre. Au lieu de cela, Omar est allé prier à un endroit près de l'église. Aujourd'hui, en face du Saint Sépulcre se trouve une petite mosquée dédiée au calife Omar.

L'autre grande mosquée d'Omar a été érigée sur le Mont du Temple pour marquer la conquête musulmane, comme la mosquée al-Aqsa qui commémore le Voyage Nocturne de Mohammed. Pendant des années, les Chrétiens avaient utilisé cet endroit du temple juif ruiné comme un dépôt d'ordures de la ville. Le calife a aidé les Musulmans à se débarrasser des ordures avec ses propres mains et les Musulmans y ont construit leurs deux temples pour établir l'Islam dans la troisième ville sainte islamique dans le monde.19

Avec la conquête de Jérusalem par les Musulmans, la ville est devenue un refuge sûr où les trois religions ont coexisté en harmonie. John L. Esposito écrit :

Quand les armées arabes se sont emparées de Jérusalem, elles ont occupé un centre dont les temples avaient fait d'elle un lieu important de pèlerinage dans le Christianisme. Les églises et la population chrétienne furent laissées en paix. Les Juifs auxquels les gouverneurs chrétiens avaient longtemps interdit d'y vivre, purent désormais y retourner, y vivre et faire leurs dévotions dans la cité de Salomon et de David.20

La Mosquée d'Omar

L'accord, mentionné dans les pages précédentes, que le calife Omar a signé avec le Patriarche de Jérusalem quand il y est entré, est le résultat de sa compassion :

En bref, les Musulmans ont apporté la civilisation à Jérusalem et à toute la Palestine. Ils mirent fin à la barbarie. Au lieu des croyances qui n'ont pas respecté les valeurs sacrées des autres peuples et qui ont tué les gens simplement à cause des différences de foi, la culture juste, bienveillante et modérée de l'Islam y régna. Après la conquête de la Palestine par Omar, les Musulmans, les Chrétiens et les Juifs vécurent sur la même terre en paix et en harmonie. Les Musulmans n'usaient guère de la force pour convertir les gens à l'Islam. Bien au contraire, certains non-Musulmans, comprenant que l'Islam était la religion véridique, se convertirent de leur propre chef.

La paix et l'harmonie en Palestine ont duré aussi longtemps que le gouvernement musulman dans la région fut en place. Cependant, à la fin du 11ème siècle, un envahisseur étranger entra dans la région et pilla cruellement la terre civilisée de Jérusalem, avec une sauvagerie jamais atteinte jusque-là. Ceux-ci étaient les Croisés.

La Sauvagerie des Croisés en Palestine

Alors que les membres des trois religions vivaient en paix et en harmonie dans la Palestine, les Chrétiens en Europe décidèrent d'organiser les Croisades. Après l'appel du Pape Urbain II le 27 novembre 1095 au Conseil de Clermont, plus de 100.000 personnes de toutes les régions de l'Europe se sont mises en route pour aller en Palestine afin de "libérer de la présence musulmane la Terre Sainte" et "trouver la richesse légendaire de l'Orient". Après un long voyage fatigant et beaucoup de pillages et massacres perpétrés contre les Musulmans, ils sont arrivés à Jérusalem en 1099. La ville est tombée après un siège de presque cinq semaines. Le monde constata alors la sauvagerie inimaginable des Croisés. Tous les Musulmans et Juifs dans la ville ont été passés au fil de l'épée.

La paix et l'harmonie régnant en Palestine depuis l'époque de Hazrat Omar se sont achevés par un terrible massacre. Les Croisés violèrent toutes les lois éthiques du Christianisme, qui est une religion d'affection et de compassion, et répandirent la terreur au nom du Christianisme.

Les Musulmans et les Juifs de Jérusalem furent brutalement massacrés par les Croisés.

La Justice de Saladin Ayyubi

L'armée barbare des Croisés a fait de Jérusalem sa capitale et y a établi un royaume latin dont les frontières s'étendaient de la Palestine à Antioche. Cependant, ce règne des Croisés ne dura pas longtemps. Saladin unit tous les royaumes musulmans sous son drapeau dans une guerre sainte et défit les Croisés à la bataille de Hattin en 1187. Les deux chefs de l'armée des Croisés, Renaud de Châtillon et le roi Guy, furent alors amenés à Saladin. Ce dernier exécuta Reynaud de Châtillon, bien connu pour la sauvagerie terrible dont il fit preuve à l'égard des Musulmans, mais il laissa le roi Guy partir, lui qui n'avait pas commis les mêmes crimes. La Palestine connut une fois encore en cela l'exercice honnête de la justice.

Juste après Hattin, et le jour même où notre Prophète (pbsl) avait été emmené de la Mecque vers Jérusalem en une nuit, le jour de l'ascension nocturne, Saladin est entré dans Jérusalem et a libéré cette ville qui était occupée depuis 88 ans par les Croisés. Lors de leur invasion, les Croisés avaient massacré tous les Musulmans qui y vivaient. Aussi craignaient-ils d'être traités de manière identique par Saladin. Cependant, Saladin ne fit de mal à aucun Chrétien dans la ville. Il a simplement commandé aux Chrétiens (Catholiques) latins d'abandonner la ville. On a permis aux Chrétiens orthodoxes, qui n'étaient pas parmi les Croisés, de vivre dans la ville et de s'adonner à leur guise à leurs pratiques cultuelles. Selon les mots de John L. Esposito, "l'armée musulmane était aussi magnanime dans la victoire qu'elle était tenace dans la lutte. Les civils étaient épargnés, les églises et les temples étaient en général laissés intacts… Saladin était fidèle à sa parole et compatissant pour les non-combattants."21

L'historien britannique Karen Armstrong décrit la deuxième conquête de Jérusalem de la façon suivante :

Le 2 octobre 1187, Saladin et son armée sont entrés dans Jérusalem en tant que conquérants et pendant 800 années, Jérusalem fut une ville musulmane... Saladin a tenu sa parole et a conquis la ville selon les idéaux islamiques les plus élevés. Il ne s'est pas vengé du massacre qui avait eu lieu en 1099 ; comme le conseille le Coran. (Coran, 16 : 126) et il a mis fin à l'hostilité et au massacre (Coran, 2 : 193-194).

Aucun Chrétien n'a été assassiné et il n'y a eu aucun pillage. Les rançons étaient délibérément très basses... Saladin… a libéré plusieurs d'entre eux, comme le Coran le recommandait… Son frère al-Adil a été tellement affligé par la situation difficile des prisonniers qu'il a demandé à Saladin mille prisonniers qui seraient sous ses ordres, et il les a ensuite libérés. Les chefs musulmans étaient choqués de voir les Chrétiens riches partir de la ville avec leurs biens, qui pouvaient pourtant être utilisés à racheter tous les prisonniers… Héraclius (le Patriarche) a payé sa rançon de dix dinars comme tous les autres et a même eu une escorte spéciale pour la protection de son coffre-fort rempli de trésors pendant son voyage jusqu'à Tyr.22

Saladin est entré à Jérusalem en 1187 et l'a libérée après 88 ans d'occupation par les Croisés. Bien qu'il fut plus connu pour ce triomphe militaire, Saladin a également été très clément et juste envers les Croisés ainsi qu'envers tous les autres Chrétiens. Même si les Croisés avaient infligé une cruauté indescriptible aux Musulmans, Saladin n'a exigé aucune vengeance et aucun civil n'a été blessé quand il a libéré Jérusalem.

En bref, Saladin et les Musulmans sous son commandement ont été très cléments et justes envers les Chrétiens. Non seulement les Chrétiens, mais aussi les Juifs, ont également bénéficié de la paix et de la sécurité avec la conquête de Jérusalem par les Musulmans. Le célèbre poète espagnol juif Yehuda Al-Harizi exprima ses sentiments dans l'un de ses ouvrages :

Dieu a décidé que le sanctuaire ne resterait plus dans les mains des enfants d'Esau… donc à l'année 4950 de la Création (1190 après J.C.) Dieu a élevé l'esprit du prince des Ismaélites (Salah al-Din), un homme prudent et brave, qui est venu avec son armée assiéger Jérusalem, l'a conquis et annoncé dans tout le pays qu'il recevrait et accepterait tous les Enfants d'Ephraïm. Alors nous sommes venus de tous les coins du monde pour nous fixer ici. Maintenant nous vivons en paix.23

Après Jérusalem, les Croisés ont continué leur barbarie et les Musulmans ont continué leur justice dans les autres villes en Palestine. En 1194, Richard Cœur de Lion, grand héros dans l'histoire britannique, a exécuté 3.000 Musulmans, parmi lesquels il y avait plusieurs femmes et enfants, dans le château d'Acre. Bien que les Musulmans aient été témoins de cette sauvagerie, ils ne se sont jamais servis des mêmes méthodes. Ils ont obéi à l'ordre de Dieu : "Et que la haine d'un peuple ne vous incite pas à ne pas être équitables." (Coran, 5 : 8) et ils n'ont jamais utilisé la violence contre les civils innocents. Ils n'ont jamais usé de la force quand ce n'était pas nécessaire, même contre les armées des Croisés qu'ils ont défaites.

La sauvagerie des Croisés et la justice des Musulmans indiquaient encore une fois une vérité historique : un gouvernement établi selon les principes de l'Islam a permis aux gens de différentes fois de cohabiter ensemble en Palestine. Cela a été démontré pendant 700 années après Saladin, en particulier pendant la période ottomane.

Saladin et Guy de Lusignan après la bataille de Hattin en 1187

Le roi Richard a exécuté sans pitié 3.000 Musulmans civils dans le château d'Acre, parmi lesquels se trouvaient des femmes et des enfants.

 

Notes

19. The Pact of Najran, Article 6, http://www.islamicresources.com/Pact_of_Najran.htm

20. Karen Armstrong, Holy War, pp. 30-31

21. John L. Esposito, Islam: The Straight Path, p. 58

22. Prof. Thomas Arnold, The Spread of Islam in the World, A History of Peaceful Preaching, p. 56

23. John L. Esposito, Islam: The Straight Path, p. 59

8 / total 10
Vous pouvez lire le livre L'islam Dénonce Le Terrorisme de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top