Islam dénonce le terrorisme

La France ne s'est pas encore remise du choc de l'Atlas de la Création

Le numéro de décembre 2007 du célèbre magazine Science et Vie consacrait neuf pages à l’Atlas de la création de Harun Yahya et à son impact à travers le monde et en particulier en France. Ces commentaires à propos de l’Atlas, de la part d’une publication évolutionniste reconnue, dénotaient clairement la défaite de la théorie de l’évolution et le traumatisme psychologique ressenti par les évolutionnistes.
 Bien que cela fasse près d’un an que l’Atlas de la Création est arrivé en France, il est évident que les évolutionnistes ne s’en sont toujours pas remis. A peine conscients des changements qui se sont produits auprès du public français et de leur incapacité à dissimuler les faits désormais connus, les darwinistes sont en position de faiblesse, voire de désespoir et d’apathie. Suivent quelques commentaires témoignant du traumatisme psychologique que l’Atlas de la création de Harun Yahya a causé parmi les évolutionnistes :

Impact 1 :

LA France EST-ELLE A L'ABRI DU CREATIONNISME ?

Les darwinistes sont clairvoyants sur leur impuissance face au déclin de la théorie de l’évolution et à la propagation rapide de la foi en la création. Dans la mesure où aucune interdiction ni mesure ne peut empêcher le cours des événements, les évolutionnistes se sont résolus à accepter leur incapacité à protéger (soi-disant) le public français, en le gardant de découvrir la vérité.

Impact 2 :

Début 2007, l'envoi à toutes les écoles d'un Atlas réfutant la théorie de l'évolution a jeté un froid.

L’arrivée de l’Atlas de la Création a provoqué littéralement une onde de choc en France, où l’endoctrinement darwiniste et matérialiste sévit depuis des décennies. L’expression “jeter un froid” est d’ailleurs utilisée dans l’article afin de dénoter l’effet cinglant du livre.

Impact 3 :

En janvier 2007, deux mille Atlas de la création ont été envoyés dans les écoles et universités françaises à titre gracieux. Un cadeau empoisonné…

Les darwinistes tirèrent profit du manque d’activisme efficace et s’aidèrent de preuves scientifiques convaincantes pour soutenir la propagande régnant en France depuis 150 ans. Toutefois l’Atlas de la création a fait tomber le masque scientifique de la théorie de l’évolution et a dévoilé, preuves à l’appui, le mensonge de l’évolution. Le terme “empoisonné” souligne le puissant impact de l’Atlas. L’Atlas de la création est en quelques sortes un antidote agissant tel un médicament dont les effets se propagent à travers le corps entier : les esprits empoisonnés par la propagande matérialiste-darwiniste peuvent ainsi pour la première fois voir la vérité, en faisant usage de leur capacité de jugement de manière saine.

Impact 4 :

UNE PROPAGANDE A VISEE UNIVERSELLE

Impact 5 :

Epais (770 pages, 6 kg) et luxueux (plusieurs milliers de photographies en couleurs de fossiles d'animaux). L'Atlas de la création s'attache à dénoncer "l'imposture des évolutionnistes", en fondant son argumentation sur le Coran. 

Impact 6 :

Mais surprise : le coin enfoncé dans la théorie darwinienne de l'évolution est, chez nous, venu d'une lecture fondamentaliste du Coran.

La déchéance du darwinisme fait perdre au matérialisme et à l’athéisme leurs principaux fondements. Dans un pays tel que la France, où règnent en toute suprématie le matérialisme et l’athéisme, on n’avait jamais connu de remise en question convaincante et probante du darwinisme. Aussi l’emploi du terme “coin” pour qualifier les idées présentées dans l’Atlas traduit-il la menace pesant sur les idéologies athées.

Impact 7 :

"C'est la première grande action concertée d'obédience musulmane sur cette question", constate Dominique Rojat, inspecteur SVT de l'éducation nationale.

Impact 8 :

Cela signifie-t-il qu'elle n'est susceptible d'influencer que les musulmans ? Non. Patrick Tort, philosophe, spécialiste de Darwin, reconnaît certes l'adhésion du message fondamentaliste chez certains musulmans, mais insiste sur le fait que L'Atlas est "un ouvrage de propagande qui s'adresse à tout le monde.

Dans la mesure où l’Atlas de la création révèle des preuves évidentes de l’existence de Dieu, sa portée vaut aussi bien pour l’Islam que pour le Judaïsme et le Christianisme. Ce livre détruit enfin les balivernes darwinistes qui servent de socle à l’athéisme, à savoir que tout est le fruit d’une série de coïncidences. La croyance partagée par les trois principales religions monothéistes (l’Islam, le Christianisme et le Judaïsme) selon laquelle un Créateur Omniscient et Tout Puissant est à l’origine de l’univers – en est d’autant plus renforcée.

Impact 9 :

Le créationnisme imprègne donc, avec un succès non négligeable, toutes les croyances religieuses.

Une fois de plus, les cercles matérialistes, atterrés par l’étendue de leur soudaine défaite, sont forcés de reconnaître la supériorité de l’Atlas de la création dans l’actuelle lutte intellectuelle.

Impact 10 :

En 770 pages, L'Atlas de la création cherche systématiquement, par le texte et les images, à prouver "l'imposture des évolutionnistes"…

Impact 11 :

… et à démontrer que le règne du vivant n'a jamais évolué, mais a été créé tel quel par Dieu.

La théorie de l’évolution imposée au public au moyen de falsification et d’arguments irréalistes a été infirmée, tandis que la part de Dieu dans la création de la vie et de tout l’univers a été révélée de telle sorte que tout individu rationnel de bonne conscience soit à même de le comprendre.

Impact 12 :

Ruche, aile de papillon dessinant des yeux… Pour les anti-Darwin, le hasard n'a pas pu créer de tels "prodiges" de la nature…

Les évolutionnistes sont incapables d’expliquer comment les abeilles construisent des alvéoles hexagonales de même taille. Il est tout à fait insensé de voir dans ces sublimes miracles de la création des “coïncidences aveugles”. Il s’agit simplement d’un mensonge historique revendiqué au nom de la science. C’est notre Seigneur, Dieu Tout Puissant, Qui a créé les êtres vivants et leurs systèmes perfectionnés. Par la volonté de Dieu, le 21ème siècle jettera la lumière sur la vérité et débarrassera la science des mensonges en libérant les hommes des manipulations darwinistes et en leur faisant comprendre l’existence de Dieu.

Impact 13 :

Nous sommes en janvier 2007. Deux mille exemplaires d'un volumineux Atlas de la création sont expédiés dans les écoles et les universités françaises, à titre gracieux. D'autres envois suivront, à destination des Pays-Bas, de l'Allemagne et de la Pologne. L'ouvrage est luxueux, magnifiquement illustré, un bonheur à consulter…

Impact 14 :

Car il suffit d'ouvrir le livre à n'importe quelle page pour s'apercevoir que tout son propos récuse la théorie de l'évolution ! Un seul exemple – mais on pourrait les multiplier –, pris dans les premières pages : "Les fossiles révèlent que les formes de vie sur Terre n'ont jamais subi le moindre changement et ne se sont jamais transformées en une autre. L'examen de ces fossiles nous permet de voir que les êtres vivants sont exactement les mêmes que ce qu'ils étaient il y a des centaines de millions d'années."

Impact 15 :

Le catalogue de sa société compte plusieurs dizaines d'ouvrages visant explicitement à combattre les idées de Darwin et à faire de Dieu l'architecte unique du vivant.

Impact 16 :

Secoué, le ministère de l'Education demande aux établissements de ne pas mettre l'ouvrage à la disposition des élèves.

L’interdiction de l’Atlas de la création en raison du fait qu’il vient prouver l’existence de Dieu constitue un événement historique confirmant la force de conviction du livre. L’interdiction de livre est une mesure moyenâgeuse en ce qu’elle viole la démocratie et empiète sur la liberté de pensée et de croyance. En bafouant ces droits élémentaires, la France montre qu’elle n’est pas aussi démocratique qu’elle le prétend. L’incapacité à tolérer la remise en question ou la critique de la théorie de l’évolution est une manifestation pure et simple de son dogmatisme.

Impact 17 :

Armand de Ricqlès, titulaire de la chaire "Biologie historique et évolutionnisme" au Collège de France, appelle ses pairs à la riposte, estimant nécessaire de démontrer l'inanité de L'Atlas de la création.

En dépit de l’appel des darwinistes en panique, depuis près d’un an, personne n’a, à ce jour, été à même de fournir une réponse à l’Atlas de la création. Pour la simple raison que le message contenu dans l’Atlas de la création est une vérité absolue, une vérité vérifiée par la science : “Les fossiles montrent que les êtres vivant sur terre furent créés sous leur forme actuelle, sans avoir jamais subi le moindre changement.”

Impact 18 :

Mais face à ce qui apparaît comme la première attaque d'envergure des thèses créationnistes sur le sol français, cette réaction signe une préoccupation nouvelle dans l'Héxagone.
La crainte suscitée par une idée, par un livre, par l’Atlas de la création uniquement parce qu’il défend l’existence et l’unicité de Dieu, est sans conteste la preuve de la véracité de l’ouvrage en question.

Impact 19 :

DES ELEVES OUVERTEMENT ANTIEVOLUTIONNISTES

Car, c'est un fait, dans les classes françaises, de plus en plus d'élèves, souvent musulmans, mais aussi protestants, catholiques ou témoins de Jéhovah (voir encadré p. 100), refusent l'enseignement de la théorie de l'évolution.
Avec la lecture de l’Atlas de la création, de nombreux jeunes gens en France ont eu accès à la vérité et ont par conséquent commencé à remettre en question la théorie imposée de l’évolution. Ces jeunes ont le courage de s’opposer à la plus grande supercherie scientifique de toute l’histoire et font désormais savoir à  leurs enseignants qu’ils ne se laisseront plus bernés par des contes insensés et creux.

Impact 20 :

Mais leur opposition est plus affirmée qu'avant, constate Adeline Lecot, professeur en sciences de la vie et de la Terre (SVT) dans un lycée parisien. Sur deux classes, j'ai cinq antiévolutionnistes durs. Certains sont de bons élèves : ils argumentent leurs réponses de manière audacieuse, en se référant aux arguments d'Harun Yahya, qu'ils ont trouvés sur Internet."

Sous le pseudonyme d’Harun Yahya, Adnan Oktar a écrit près de 270 livres. 7000 pages et 6000 illustrations contribuent à l’effondrement de la théorie de l’évolution. En outre, il existe plus de 300 sites en 32 langues basés sur les travaux d’Harun Yahya. Un million de documentaires, 185 000 livres et 50 000 textes sonores sont téléchargés sur ces sites chaque mois, à hauteur de 5 millions de visiteurs mensuels. Par conséquent, l’interdiction de l’Atlas de la création n’est nullement un obstacle à la chute inévitable de la théorie de l’évolution. Les jeunes gens peuvent prendre connaissance de la vérité en téléchargeant ces travaux gratuitement.
 
Impact 21 :

Selon Annie Mamecier, doyenne du groupe SVT à l'inspection générale de l'Education nationale, "il arrive même que des lycéens inscrivent sur leur copie du bac qu'ils répondent à la question comme on leur a appris à l'école, mais qu'ils ne sont pas d'accord avec la théorie scientifique de l'évolution".

Impact 22 :

Une situation nouvelle qui inquiète.

Le nombre de personnes convaincues du darwinisme aujourd’hui décline rapidement, laissant présager l’imminence de l’effondrement du darwinisme et du matérialisme.

Impact 23 :

En résumé, le règne du vivant a été créé tel quel par Dieu et il n'a jamais évolué.

Impact 24 :

En France, aucune chance qu'émergent pareilles … [œuvres] pensait-on. Rien à craindre d'un tel révisionnisme. L'héritage des Lumières et une longue tradition laïque n'étaient-ils pas le plus solide des barrages ? Las !

Les cercles à tendance matérialiste et darwiniste sont mal à l’aise face aux fraudes et aux manipulations mises en avant par la théorie de l’évolution. L’Atlas de la création dévoile au grand jour, dans un style clair et accessible, tous les mensonges proférés au nom de la science et déshabille donc le darwinisme de son manteau scientifique. La science elle-même s’oppose à ceux qui veulent nous soumettre au joug des idéologies obscures remontant au siècle des lumières. Tous les progrès scientifiques des 150 dernières années réfutent les arguments avancés par Darwin à une époque où la science était encore primitive. De nombreux scientifiques le reconnaissent aujourd’hui et se tournent vers Dieu après avoir pris conscience des preuves de la création.

Impact 25 :

"En classe, les élèves construisent leur représentation de l'évolution en fonction de leur imaginaire, de leur environnement socioculturel et de leurs convictions religieuses, plus rarement en fonction du contenu enseigné", constate Corinne Fortin, professeur de SVT et auteur d'une thèse sur l'enseignement de la théorie de l'évolution en France.

Il est contraire au principe de démocratie de forcer les hommes à croire au non-sens de l’évolution et du hasard, en l’érigeant en dogme incontestable. Essayer de dire aux individus ce qu’il faut croire, enseigner et épouser bafoue les droits de l’homme élémentaires. Quel besoin y a-t-il à empêcher de s’exprimer quiconque ne croit pas au mensonge de l’évolution ? Aucune mesure ne peut façonner les convictions des hommes ni ne peut avoir d’emprise sur les cerveaux sains.

Impact 26 :

A la conception finaliste qui domine et à ces inspirations individuelles s'ajoute la prolifération de sites Internet créationnistes. "Il suffit de taper 'evolution', sans accent, sur un moteur de recherche pour en trouver des flopées", note Guillaume Lecointre, professeur de biologie au Muséum d'histoire naturelle.

Impact 27 :

Les prosélytes, excellents communicants, ont une longueur d'avance sur les scientifiques en termes de force de frappe.

Impact 28 :

Il y a urgence, pourtant.

Impact 29 :

Urgence à rattraper nos lacunes en la matière, avant qu'elles soient comblées par les arguments…. qui gagnent du terrain de ce côté-ci de l'Atlantique.

Impact 30 :

Cela pourrait également devenir le cas en France, avec le risque que des fondamentalismes religieux ou d'autres idéologies populistes détournent le discours de la science à leur profit.

Impact 31 :

Les anti-Darwin à l'assaut de l'Europe

Impact 32 :

JANVIER 2007 2 000 Atlas de la création – ouvrage créationniste critiquant la théorie de l'évolution en s'appuyant sur le Coran – sont envoyés dans des écoles et universités françaises.

Impact 33 :

OCTOBRE 2007

Inquiets de la progression des idées créationnistes, quelques élus du Conseil de l'Europe, menés par l'ex-député français Guy Langagne, proposent une résolution condamnant l'intrusion du créationnisme dans l'enseignement. Le texte est adopté le 4 octobre. "Il ne s'agit pas d'opposer croyance à science, mais il faut empêcher que la croyance s'oppose à la science", résument les rédacteurs de la résolution.

Les Européens commencent à comprendre que l’évolution est un mythe qui a été mis en avant dans les conditions rudimentaires du 19ème siècle et que la création est un fait prouvé. Cette illumination intellectuelle initiée en Europe a suscité l’alerte au sein des cercles matérialistes, athées et darwinistes. La dernière manifestation de ce malaise est le rapport émis par le Comité sur la Culture, la Science et l’Education du Conseil de l’Europe.

Impact 34 :

JANVIER 2007 Des exemplaires de L'Atlas de la création, traduits en néerlandais, sont envoyés dans quelques écoles et universités.
Maria van der Hoeven, ministre de l'Education, reconnaît "ne pas croire au hasard" dans l'évolution des êtres vivants.

Impact 35 :

POLOGNE

Miroslaw Orzechowski, vice-ministre de l'Education (LPR, extrême-droite ultra-catholique), qualifie la théorie de Charles Darwin de "mensonge".

Impact 36 :

ALLEMAGNE

A HAGEN-HOLENLIMBURG, le musée créationniste Lebendige-Vorwelt (Rhur) , présente une grande collection de fossiles visant à démontrer que les espèces restent stables dans le temps et qu'il n'y a donc pas d'évolution.

Impact 37 :

DE PLUS EN PLUS D'ELEVES et de parents d'élèves, soutenus par l'église orthodoxe, contestent l'enseignement de l'évolution et le "monopole" de la théorie de Charles Darwin dans l'enseignement public.

Impact 38 :

Les anti-Darwin à l'assaut de l'Europe

SERBIE

Ljiljana Colic, ministre de la Culture, recommande de supprimer l'étude de l'histoire de l'évolution en dernière année d'école primaire ou bien de l'assortir d'un enseignement du créationnisme.

Impact 39 :

ITALIE

Letizia Moratti, ministre de l'Education, signe un décret visant à exclure l'enseignement de l'évolution dans le secondaire.

Impact 40 :

GRECE

L'évolution n'est pas au programme secondaire.

Impact 41 :

TURQUIE

75% DES LYCEENS ne croient pas à la théorie de l'évolution (selon un sondage réalisé par l'Académie des sciences). Les thèses créationnistes sont présentes dans les manuels scolaires et beaucoup d'enseignants sont séduits par ces idées. C'est de Turquie que l'Atlas de la création a été expédié dans les écoles françaises en janvier 2007.

Conclusion :

Jusqu’à la parution de l’Atlas de la Création, la France, le berceau du matérialisme, n’avait eu aucune réaction vis à vis du mouvement créationniste. Or depuis l’Atlas de la création, l’intérêt  est constant parce que justement ce livre a su asséner un coup sévère à l’idéologie darwiniste. L’“efficacité” perçue dans les ouvrages d’Harun Yahya par la presse française et la panique palpable dans les cercles darwinistes sont des indicateurs significatifs de la défaite de leur idéologie.

2008-07-18 20:10:41

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top