Islam dénonce le terrorisme

Le noyau de l'Union Islamique est l'Union Turque

Il est une réalité évidente, que la Turquie a une position importante, pour assurer une Union Islamique, apportant la paix et la sérénité au monde.

Car, la Turquie dans le sens où nous en parlons, a instauré une union islamique et est l’héritière de l’Empire Ottoman, qu’elle a dirigé avec succès pendant une longue période de cinq siècles.

Après la mort de notre Prophète Mohammed (pbsl), pendant une longue période, le monde musulman a agi de par l’alliance se trouvant dans la moralité islamique, et l’esprit d’union a dominé à l’intérieur des Musulmans. Or, de nos jours, il n’y a pas d’autorité centrale moderne, pouvant rassembler le monde Islamique et montrer la voie aux Musulmans. Il est impératif de former une telle union. Sur ce point, il est très important d’assurer une union d’avant-garde, entre les états turcs partageant une histoire commune, une langue commune et une religion commune ; une union qui doit avoir la Turquie à la tête. Car, une telle alliance, en tant que bon modèle, va former le noyau de l’union, qui va embrasser tout le monde Islamique.

L’expérience historique du peuple turc musulman

Il est une réalité évidente, que la Turquie a une position importante, pour assurer une Union Islamique, apportant la paix et la sérénité au monde. Car, la Turquie dans le sens où nous en parlons, a instauré une union islamique et est l’héritière de l’Empire Ottoman, qu’elle a dirigé avec succès pendant une longue période de cinq siècles. Elle possède une tradition d’état et une infrastructure sociale, pour endosser à nouveau cette responsabilité. De plus, la Turquie est le pays du monde Islamique qui a les relations les plus développées avec l’Occident. Elle va fournir des possibilités, avec la volonté d’Allah, pour concilier l’Occident et le monde musulman concernant les solutions aux problèmes qui continuent depuis des siècles.

La Turquie tient un rôle majeur dans le monde musulman, elle est représentative de la croyance sunnite que suivent une très grande majorité des Musulmans à travers le monde. La compréhension indulgente et modérée dont elle fait preuve est l'une des qualités essentielles qui fait d'elle la candidate idéale de leader de l'Union Islamique.

Les stratégies développées par la Turquie, pourront à la fois garantir une paix durable au Moyen-Orient, dans les Balkans, dans le Caucase, en Asie Mineure et vu son passé historique, elle pourra diriger la force émergeante d’un tel ensemble, de la manière la plus efficace.

Il est admis que le nombre d’états fondés, tout au long de l’histoire, par le peuple turc, est supérieur à 100. En outre, de très nombreux historiens précisent, au fur et à mesure que leurs recherches s’approfondissent, que ce nombre peut encore augmenter. Parmi ces états, 16 d’entre eux ont joué un rôle très important dans l’histoire du monde, ce sont des états très forts. Le peuple turc, avec ces états aussi forts les uns que les autres, et en montrant sa haute capacité dans l’administration de ces états, a été un exemple pour tous les peuples du monde, tout au long de l’histoire. L’une des raisons les plus importantes de cette réussite est le respect témoigné aux différences linguistiques et religieuses, pour chacune des  populations de diverses provenances ethniques, vivant sous son autorité. Le peuple turc a montré sa réussite à faire cohabiter ces populations pendant des siècles, et ce dans la paix, la sérénité et la sécurité. Différents états ayant établi leurs autorités sur ces mêmes terres, n’ont pas obtenu cette réussite, et sur ces terres en question, des civilisations aussi longues dans la durée n’ont pas été vécues.

Les états Seldjoukides et Ottomans venant en tête, il n’est pas possible d’expliquer uniquement par une force militaire, les raisons pour lesquelles le peuple turc a rassemblé et rendu forte cette zone géographique. La force ayant conquis l’Anatolie, ayant eu sous son contrôle pendant des siècles, les régions les plus sensibles et les plus complexes de l’Adriatique à la muraille de Chine, est la compréhension de la moralité reposant sur le Coran, qui est présente dans la nature du peuple turc, et qui avec l’acceptation de l’Islam, a atteint une complète maturité. Si la Turquie valorise bien l’héritage de la grande civilisation qu’elle possède, si elle regarde toujours en avant, si elle n’oublie pas son passé, elle trouvera devant elle un avenir radieux. La Turquie est le successeur d’une des civilisations les plus enracinées de l’histoire. Dans la mesure, où ce grand héritage est bien valorisé et dont l’importance temporelle et spirituelle est bien cernée, notre pays va devenir, par la volonté d’Allah, l’un des états meneurs  du 21ème siècle.

L’Union Turque et "l’Hinterland Ottoman"

L’histoire politique montre que pour obtenir la paix dans le monde, il faut avant tout contrôler les régions connues aujourd’hui sous le nom de "l’Hinterland Ottoman". Car, les lignes directrices de la politique mondiale prennent naissance dans cette zone géographique et la stabilité de cette région est très importante pour la paix dans le monde.
Or, à la suite de l’Empire Ottoman, malgré tout le temps écoulé et tous les efforts dépensés, la stabilité et la sérénité dans la région n’ont pas été assurées. Que ce soit le Moyen-Orient ou que ce soit le Caucase, sont dans une situation de plaie saignante. Sur ces terres, il ne se passe pas un jour, sans  subir une souffrance et sans verser des larmes. Les populations locales sont écrasées sous les poids pesants des guerres et des conflits.

La civilisation succédant aux forces qui ont transformé le Moyen-Orient en centre de combats, a montré qu’elle était incapable de construire la paix, comme en témoignent les expériences subies depuis 70 ans, par les populations dans le monde. Ces forces, malgré tous les moyens en leur possession, n’ont pas pu montrer la réussite affichée par les Ottomans pendant des siècles. Les expériences historiques montrent que cette région extrêmement agitée, possède un grand potentiel de changement.

D’un point de vue de variétés ethniques et religieuses dans le monde, le peuple turc musulman, qui possède un large éventail, et dont l’administration extrêmement puissante, qui a fait régner l’ordre pendant des siècles  dans cette région, est la force la plus efficace pour mettre ce potentiel en action et est prête à s’approprier cette mission historique. La Turquie a un rôle clé dans la région et toutes ces populations continuent de se lier d’affection pour la Turquie. Ces gens qui sont liés par une profonde affection à la Turquie attendent qu’une main leur soit tendue et regarde au peuple turc musulman comme un sauveur. La Turquie peut rassembler les Albanais, les Bosniaques, les Pomaques, les Tchétchènes, les Circassiens, les Azerbaïdjanais, les Géorgiens et de surcroît les Bosniaques, les Serbes, les Roumains et les Bulgares. Ainsi, la plupart de ces populations s’efforcent, en ce moment, d’établir l’ordre, afin de vivre à nouveau la sérénité et la sécurité appréciées pendant l’époque Ottomane, et c’est pour cela qu’ils regardent la Turquie avec espoir.

La Turquie, de par les stratégies qu’elle va développer, va à la fois garantir une paix durable pour tout le Moyen-Orient, les Balkans, le Caucase et l’Asie Mineure et la force économique qui va jaillir d’un tel ensemble, pourra être administrer de la façon la plus équitable, en raison de la richesse de son  histoire. Aucune valeur matérielle ne peut remplacer l’expérience d’un peuple enraciné, possédant une riche culture, ayant établie une civilisation, qui a apporté aux gens la paix, la justice et la sérénité. Comme par le passé, aujourd’hui le peuple turc musulman va avec sa patience, sa foi et sa bonne moralité, prendre place aux côtés des opprimés et se mettre en face des oppresseurs, va rassembler dans le creuset de la justice et de l’indulgence, les gens de différentes cultures et de différentes origines, et va instaurer l’atmosphère de paix et de sécurité, à laquelle tout le monde aspire. De ce point de vue, tout au long de l’histoire, en établissant des gouvernements mondiaux, le peuple turc Musulman qui est dans un tournant très important, a mis de l’ordre sur les continents, a donné des martyres pour protéger sa culture et ses moeurs.

Les avantages de l’Union Turque

L’union formée qui va inclure les Balkans, le Moyen-Orient, le Caucase et l’Asie Mineure, va être pour tous les états de la région, une ouverture et un gain extrêmement importants. L’importance stratégique de cette zone géographique va fortifier encore plus les états qui y prennent place, en réunissant leurs forces et leurs possibilités, tant sur le plan économique que sur le plan socioculturel. La réalisation d’un modèle dans la région, semblable à l’Union Européenne, sera l’intermédiaire pour sortir d’une politique mondiale à visée unique. Cette union va former un point d’appui important pour chaque pays de la région, et ainsi chaque état pourra pleinement préserver les intérêts de sa nation.

Avec une population d’environ 120 millions d’habitants, la Turquie et les Républiques Turques, qui possèdent une zone géographique très grande et très fertile d’une part, et ont l’avantage d’avoir la même culture et la même religion d’autre part, peuvent en faire un très bon usage. La Turquie a accru tant que possible son intérêt et son soutien dans ces régions, spécialement après leurs indépendances. Seulement, pour atteindre l’objectif fixé, il est évident qu’il faut se pencher beaucoup plus concrètement sur le sujet.

Aujourd’hui, la formation d’une collaboration économique et culturelle, menée par la Turquie et incluant les Républiques Turques indépendantes, peut fournir des avantages importants sous de très nombreux angles, à la fois pour les pays en question et pour notre pays. La force de la République Turque par rapport aux pays de la région, vu d’un angle technologique et stratégique, est déjà une démarche en soi pour le leadership, à court terme. Elle va prendre la place qu’elle mérite dans les milieux économiques et sociaux du monde.

De nos jours, la concurrence sur le marché mondial, montre un sérieux regain, face aux ressources naturels qui vont en s’épuisant, les Républiques Turques possèdent des marchés non investis, des richesses agricoles, du pétrole, du gaz naturel et des ressources de matière première. Le développement des économies étant possible avec la production, il faut une collaboration d’investissement intense entre ces républiques et la Turquie, la Turquie doit orienter de préférence son choix vers ces zones géographiques.

Dans ces régions, la Turquie peut encore augmenter son soutien, au demeurant déjà effectif, sur le plan de la technologie et de l’éducation. Ainsi, le rendement de la production va augmenter rapidement. Aujourd’hui, comme pour les investissements encore pratiqués, il est imaginable d’exhorter des investissements similaires dans les Républiques Turques. En d’autres mots, en donnant la priorité aux Républiques Turques, la préférence doit aller à ces régions en terme d’investissements, l’afflux de fonds ne doit pas sortir en dehors de cette zone géographique autant que possible. Car, la question commune du poids de la dette extérieure, ne peut s’alléger qu’avec l’augmentation de la production.

La politique extérieure de la Turquie

Du point de vue de la politique extérieure, la Turquie doit améliorer au maximum ses relations avec les Républiques d’Asie Mineure. Seulement, la Turquie en orientant son poids sur les questions commerciales et politiques avec l’Asie Mineure, ne doit pas négliger ses relations avec l’Europe, l’Amérique, ou le Moyen-Orient. En déterminant une stratégie orientée vers l’Asie Mineure, il est évident qu’il faut valoriser en bloc les relations avec les autres pays.

Ainsi, le développement d’une stratégie prenant en considération tous les pays du monde, va grandement servir à la réussite d’une politique axée sur l’Asie Mineure. Par exemple, alors qu’une collaboration économique avec l’Asie Mineure se forme, l’aide technique procurée par l’Occident va mettre du même coup, la Turquie en position de pont, entre l’Occident et l’Asie Mineure. Seulement, pour cela, il est nécessaire que la Turquie prenne en main l’initiative vis-à-vis de l’Asie Mineure. Pour cette raison, à la fois pour les relations économiques, et pour que toutes autres sortes de rapprochements sociaux puissent être assuré, il faut, d’un point de vue de la langue, de la religion et de la culture, mettre fréquemment à l’ordre du jour les points communs avec les gens de ces pays. Suite à la spécificité de la moralité du Coran, laquelle est réunificatrice et réchauffe les cœurs, il faut dépenser un effort sincère pour répandre cette moralité parmi nos congénères des Républiques Turques. Vivre la moralité du Coran, la nécessité d’agir ensemble, Allah Le Très-Haut nous le fait savoir ainsi dans le Coran :

Et cramponnez-vous tous ensemble à la "corde" d’Allah, et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous... (Sourate al-Imran, 103)

De l’Union Turque vers l’Union Islamique

La compréhension de la justice dans l’Empire Ottoman est l’un des plus beaux exemples de la moralité Islamo-Turque. A la base de cet état d’indulgence et de conciliation, se trouve la moralité islamique. Dans le Coran, les principales caractéristiques mentionnées sont : la droiture et la bravoure, rester loin de l’oppression et de l’injustice, soutenir toujours la justice, être du côté de l’indulgence et de la conciliation. Les raisons de ces caractéristiques sont que, les peuples dépendant d’eux soient toujours satisfaits de l’administration des turcs musulmans, même que la plupart du temps, c’est par leur propre volonté qu’ils sont entrés sous leur administration. Grâce à l’administration équitable pratiquée dans l’Empire Ottoman, tous les Balkans, le Caucase et la zone géographique comprenant l’Asie Mineure, des millions de gens, adhérents aux trois religions monothéistes et adeptes de leurs diverses branches, avec des langues, des cultures et des races complètement différentes les unes des autres, ont vécu pendant des siècles, dans la sérénité sans subir aucune injustice.

L’établissement de la collaboration, entre la Turquie et les Républiques Turques et le rassemblement des politiques, sont les premiers pas d’un développement conscient, de l’idée "Turcs et Musulmans" entre ces pays. L’Union Islamo-Turque qui va se réaliser, ayant la Turquie à la tête, est un modèle d’avant-garde.

La Turquie qui est l’héritière de l’Empire Ottoman, de par ses implications gagnantes qu’elle va  faire, dans les Balkans jusqu’aux régions du Turkestan, en influençant positivement les Musulmans de l’Asie Mineure qui ont vécu pendant des années sous l’administration turque équitable, va aider à former l’Union Islamique au plus vite. Avec le temps, les identités nationales et religieuses vont prendre encore plus d’importance et à une époque où l’on pense que les conflits de civilisations vont entrer en scène, l’établissement de l’Union Islamique va effacer les éléments nécessaires à un tel conflit. Avec cela, par la volonté d’Allah, en vivant de bons développements, le monde entier va rejoindre un âge de clarté.



2010-03-28 15:12:23

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top