Islam dénonce le terrorisme

La division sectaire est-elle vraiment la cause ?

 

 

"En 680, Hazrat Hussain, fils de Hazrat Ali, a été martyrisé à Karbala en Irak, et la division entre sunnites et chiites parmi les musulmans a commencé avec cela”. Cette phrase est le point de départ pour ceux qui souhaitent enquêter sur l’origine de la division sectaire entre musulmans. Mais dans quelle mesure reflète-t-elle vraiment la vérité? 

L’humanité a été éprouvée par la violence depuis la première génération créée. Caïn, fils d’Adam, a martyrisé son frère Abel. Et il y avait des guerres bien avant que l’Islam ait été envoyé au monde. Quand nous observons le monde d’aujourd’hui, nous voyons qu’il y a plusieurs raisons différentes aux conflits dans le monde islamique et ailleurs. Par exemple, de nombreux adversaires de la révolution ont été exécutés à l’époque de la révolution islamique iranienne de 1979. Il n’y avait pas de différence sectaire entre les partisans de Shah Pahlavi et ceux de la révolution pendant cette période sanglante en Iran; les différences sectaires ne sont pas la cause des combats. De même, le conflit au Liban, qui a récemment échappé de justesse à une guerre civile, n’a pas éclaté en raison de désaccords sectaires.

Le nombre de personnes mortes dans les attentats et attaques armées entre les différentes sectes en Irak dépasse ce que nous pouvons suivre. Pourtant, quand nous regardons ces groupes individuellement, ils se battent aussi entre eux. Par exemple, s’il est vrai que les chiites attaquent les sunnites et les chiites attaquent les sunnites, il y a aussi une lutte pour le pouvoir et un règlement de compte entre rivaux parmi les chiites en Irak. 

Une situation similaire s’applique à la Syrie. Les groupes combattant le régime baasiste se battent aussi entre eux, mais les événements en Syrie n’ont ni commencé, ni atteint leur état actuel en tant que conflit de différences sectaires. Il est vrai que les dirigeants du régime Assad en Syrie se composent essentiellement de Nusayris, mais la raison de l’insurrection populaire n’est pas le fait que le régime soit nusayri, mais le fait qu’il s’agisse d’un régime oppressif qui tyrannise son propre peuple: En effet, si Assad présentait les valeurs morales islamiques chiites, tout le peuple syrien l’aurait aimé. C’est le vrai problème. La logique et l’idéologie baasiste, qui a été gouverné pendant de nombreuses années par une dictature, prévalent en Syrie. On ne tient pas compte de la vie humaine en raison de la violence et de la pensée matérialiste qui sous-tendent l’idéologie communiste baasiste. Pourtant, dans chaque secte islamique, que ce soit la secte chiite, sunnite, jafari ou maliki, les êtres humains sont des entités saintes qui portent l’âme de Dieu. Divers récits dont les radicaux sont à l’origine - mais présentés comme existant dans la foi - ne représentent pas vraiment le point de vue islamique envers les êtres humains. 

L’idée de la violence, les problèmes auxquels sont confrontés les Etats musulmans aujourd’hui encore, n’a pas une base différente de celle qui a toujours existé. Le meurtre impitoyable des opposants dans la Russie soviétique, le désir d’éliminer les races non-aryennes dans l’Allemagne nazie, le fléau du massacre ethnique impitoyable qui a infesté les Balkans, les étudiants abattant leurs camarades de classe en Amérique, et le massacre de Tutsis par les Hutus au Rwanda reposent tous sur le même fondement. Si on enseigne à quelqu’un qu’il est naturel que le fort élimine le faible, alors la mort et le meurtre sembleront tout à fait normal pour cette personne. Si on montre à une jeune personne que la lutte, la violence et la guerre sont des situations normales, alors cette personne va considérer les morts en masse plus comme une statistique que comme une tragédie. Une guérilla dans les montagnes de la Sierra Leone et un militant en Russie, un soldat au Cambodge et un combattant qui tue les gens qui ne partagent pas ses mêmes opinions au nom d’une “révolution” supposée islamique sont tous nourris par la même idéologie: Le conflit qui est essentiel au matérialisme. L’idée que le conflit est essentiel pour progresser, en d’autres termes, le point de vue du matérialisme dialectique se trouve à la base de tous les conflits, quelle que soit l’apparence extérieure qu’il peut avoir.   

Selon l’erreur matérialiste, le conflit entre les contraires est la seule force constructive dans l’univers. Les contraires entrent en conflit, les plus forts survivent et les plus faibles sont éliminés. L’histoire de l’humanité a été marquée par ce conflit supposé, et les êtres humains se sont développés par cela. Le résultat de cette idéologie sanglante est l’idée que le conflit constant est essentiel. Cette approche donne lieu à un interminable “désir de faire couler le sang”. Les gens éduqués à la lumière de ces idéologies se battront, se persécuteront et verseront peut-être du sang. Les sentiments humains tels que l’amour, le respect, l’altruisme et le partage commandés par Dieu ainsi que tout climat de paix et de tranquillité seront complètement anéantis. Par conséquent, selon ce point de vue qui cherche des solutions dans la violence, la cause du conflit peut être un jour, les différences politiques et un autre jour, les différences sectaires et peut-être à l’avenir, les différences raciales. Contrairement à ce que beaucoup de commentateurs occidentaux soutiennent, il n’y a absolument pas de fondement religieux chez les gens croyant au même Islam, au même Dieu, au même prophète et au même Coran qui s’infligent des violences au nom de différences sectaires.

L’existence de désaccords ne nécessitent pas la violence et le meurtre; les oppositions existent toujours. Il y a toujours le jour et la nuit, la lumière et l’obscurité, le négatif et le positif et le chaud et le froid. Cependant, ces contraires sont créés afin de mettre en évidence la beauté et faire ressortir les vertus morales comme la tolérance, la paix et le pardon. La même chose s’applique dans le domaine des idées. Il n’est pas nécessaire que les gens se tuent et se massacrent impitoyablement parce qu’ils pensent différemment; il est évident que deux personnes ne seront jamais complètement d’accord sur tous les sujets, mais cela n’est pas une raison pour elles de s’entretuer. Elles doivent mettre de côté leurs différences et travailler ensemble pour le bien de tous. Comme il est révélé dans le Coran, toutes les différences peuvent être résolues dans un climat de paix, de calme et de tolérance par des personnes rationnelles, de bonne conscience. Les gens qui se lèvent aujourd’hui pour la paix seront déterminants dans un changement positif pour toute l’humanité.  

Article d’Adnan Oktar paru sur Blitz:

http://www.weeklyblitz.net/2014/02/cause-really-sectarian-division/

 
2014-05-01 23:03:09

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top