Islam dénonce le terrorisme

RAMADAN 2009, 1. JOUR










Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit.

(Sourate al-Maidah, 16)








Qui donne à un jeûneur de quoi rompre (son jeûne) a la même récompense que lui, sans que rien ne soit diminué de la récompense du jeûneur.

Rapporté par At-Tirmidhi, An-Nassa'i et Ibn Majah








L'habilité des abeilles maçonnes

Les abeilles maçonnes sont des créatures vivantes qui attirent l'attention à cause du soin qu'elles affichent lorsqu'elles construisent un nid. Quand une abeille femelle qui souhaite construire un nid trouve un endroit approprié, elle le nettoie. Cependant, afin de construire un nid, elle doit d'abord trouver une source de boue. Si elle ne trouve pas de boue, elle trouve de la terre et la transforme en pâte molle en la mélangeant avec sa salive.

Une abeille maçonne commence la construction de son nid en grattant un morceau de boue avec sa mâchoire. Elle transporte ce morceau entre ses pattes et en fait une boulette. Elle ajoute de la boue à la boulette. Puis, transportant la boulette avec sa mâchoire inférieure, l'abeille femelle retourne à son nid.

Quand l'abeille arrive à l'endroit où elle veut construire son nid avec de la boue, elle ne commence pas à travailler de manière désorganisée ou au hasard. Quand elles construisent leurs nids en forme de tunnel, les abeilles maçonnes suivent toujours un plan précis. Selon ce plan, l'abeille maçonne utilise les premiers chargements de boue pour construire la cloison arrière de la première cellule qui constituera la fin du tunnel. Puis, elle façonne la boue pour former un croissant à égale distance de la cloison. Cela marque le lieu de la prochaine cloison qu'elle construira après qu'elle ait déposée son oeuf dans la première cellule.

Avec l'achèvement de la cellule, l'abeille maçonne commence à rassembler de la nourriture pour la stocker là. Durant son premier voyage, elle stocke du pollen à l'arrière du nid. Au cours des prochains voyages, elle dépose du miel qu'elle fabrique en pâte épaisse avec ses mâchoires sur le pollen laissé durant ses précédents voyages. De cette manière, elle termine les préparatifs initiaux pour l'ouf qu'elle va déposer.

Dès que l'abeille dépose le dernier chargement de pollen dans le nid, elle commence aussitôt à pondre son ouf. Après cela, l'abeille femelle commence à construire les murs de l'autre cloison de boue qu'elle a marquée auparavant. En suivant une certaine séquence, l'abeille continue à déposer des oufs et à construire des cellules jusqu'à ce que les cellules constituant le nid forment une ligne. La structure des cellules est standard. Chaque cellule contient un ouf et de la nourriture en stock et est séparée des cellules adjacentes par un mur en boue.

 



Une fois que la dernière cellule est terminée et fermée, l'abeille femelle laisse un espace libre entre cette cellule couveuse et l'entrée du nid et ferme ensuite cette ouverture avec un bouchon plus épais qu'une cloison de cellule ordinaire. Ce bouchon empêche d'autres créatures de construire leurs nids devant celui-ci, ce qui emprisonnerait la progéniture dans leurs cellules et mènerait à leur mort.1

On peut voir à chaque étape de la construction du nid qu'il existe une sagesse et une intelligence évidente derrière la conduite des abeilles maçonnes. Dans un verset, Allah nous informe que les abeilles sont des créatures qui agissent avec Son inspiration. En fait, pas seulement les abeilles, mais toutes les créatures vivantes dans l'univers sont inspirées par Allah, le Tout-Puissant, le Sage.

_______________________________

1 Christophe O’toole et Anthony Raw, Bees of the World, Blanford, Londres, 1999, p. 63

 







Les êtres humains souhaitent vivre éternellement
et l’au-delà est éternel


Les êtres humains sont prédisposés à l'éternel. Ils veulent vivre pour toujours. Ils souhaitent jouir des beautés et des bienfaits, un nombre de fois infinies.
Or la vie, imprévisible, file à toute allure. Les bienfaits se tarissent et la beauté se flétrit.

Malgré sa réticence à prendre de l'âge, le corps de l'homme vieillit constamment. L'âme peut rester éventuellement fraîche, jeune et dynamique, mais le corps ne suit pas. Il finit par perdre ses capacités, son énergie et sa vivacité.

Précisément au moment où ils pensent être les plus productifs, les êtres humains finissent par comprendre qu'ils ont perdu leur jeunesse et leur santé, en ayant dilapidé des dizaines d'années. Allah en créant l'homme le dota du désir instinctif de la vie éternelle. Les êtres humains ont donc cette prédisposition naturelle à l'éternité. C'est pourquoi ils sont peu enclins à laisser le temps les marquer. Ils ne peuvent pas accepter que tout arrivera à son terme avec la mort et encore moins vivre avec cette idée en tête.




 
La prédisposition innée à l'éternité des êtres humains est une des principales preuves de l'au-delà. Ce monde éphémère ne peut être l'unique demeure de l'âme humaine si avide d'infini. Aucun être sensé ne peut attendre sereinement la mort dans ce monde, à moins de reconnaître l'existence de Allah et de croire qu'Il a créé une vie éternelle dans l'au-delà. Allah a fait de l'instinct un instrument d'attentes et de désirs divers chez les êtres humains. Les instincts tels que l'amour, l'affection, la compassion ou la sympathie sont intensément satisfaits par la simple vue d'un bébé ou d'un chiot. L'amitié, l'amour et la confiance sont également des besoins constants. Aussi avons-nous l'instinct de l'éternité. Cette soif de l'infini nous a été octroyée par Allah en tant qu'aspiration instinctive. C'est aussi Allah Qui crée les moyens de la satisfaire, non pas dans ce monde, mais dans l'au-delà.

Cette vérité manifeste et technique, ressentie au niveau de l'âme, a été créée pour les êtres humains de sorte qu'ils puissent se rendre compte de l'existence de l'au-delà. Les êtres humains ont été dotés d'une conscience leur permettant de comprendre qu'ils ne disparaîtront pas avec la mort et qu'ils ne s'épuisent pas dans une vie qui arrivera à son terme avec la mort. Une minute de réflexion suffira à saisir ce point. Notre véritable destination est sans aucun doute l'au-delà, là où les hommes seront récompensés par le paradis ou l'enfer. La conclusion à tirer de cette vérité est qu'il faut vivre dans l'objectif de gagner l'agrément divin, en gardant à l'esprit que la vie de ce monde est une épreuve temporaire. Le paradis promet une vie de beauté éternelle où Allah accorde Ses bienfaits à Ses pieux serviteurs ayant reçu Son approbation. Quant à la vie en enfer, elle est synonyme d'horreur et de terribles châtiments éternels. Tout repentir en enfer sera vain.

Comment pouvez-vous renier Allah alors qu'Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés ? Puis Il vous fera mourir ;  puis Il vous fera revivre et enfin c'est à Lui que vous retournerez. (Sourate al-Baqara, 28)








Le Prophète (pbsl) ne mettait en pratique
que ce qui lui avait été révélé


L’une des caractéristiques les plus importantes du Prophète, souvent soulignée dans le Coran, est qu’il faisait toujours ce qu'Allah lui demandait, sans se soucier de ce que les autres pouvaient en penser. A l’époque, les dignitaires et grands personnages des autres religions attendaient de lui qu’il édictât des lois qui seraient à leur avantage. Mais bien qu’ils fussent nombreux et puissants, le Prophète se conformait scrupuleusement aux commandements de Allah et au Coran. Allah nous informe de ce point dans le verset suivant:

Et quand leur sont récités Nos versets en toute clarté, ceux qui n’espèrent pas nous rencontrer disent: “Apporte un Coran autre que celui-ci” ou bien “Change-le”. Dis: “Il ne m’appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour terrible.” Dis: “Si Allah avait voulu, je ne vous l’aurais pas récité et Il ne vous l’aurait pas non plus fait connaître. Je suis bien resté, avant cela, une longue période parmi vous. Ne raisonnez-vous donc pas ?” (Sourate Yunus, 15-16)

Dans maints versets du Coran, Allah met en garde le Prophète contre l’attitude de son peuple, par exemple ici:

Et sur toi (Mohammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce que Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous; alors Il vous informera sur ce en quoi vous divergiez. Juge alors parmi eux d’après ce que Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce que Allah t’a révélé. Et puis, s’ils refusent (le jugement révélé) sache que Allah veut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers. (Sourate al-Maidah, 48-49)





Le Prophète répétait avec insistance à son peuple qu’il fallait se borner à exécuter ce que Allah lui avait révélé. On lit ainsi dans un verset évoquant la moralité supérieure qui était celle du Prophète:

Dis-[leur]: “Je ne vous dis pas que je détiens les trésors de Allah, ni que je connais l’inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé.” Dis: “Est-ce que sont égaux l’aveugle et celui qui voit? Ne réfléchissez-vous donc pas? (Sourate al-An’am, 50)

Fort de cette détermination et de cette constance dans la voie de Allah, le Prophète prêchait la vraie religion de la façon la meilleure et la plus convenable. Une rapide comparaison entre le Prophète et le commun des hommes nous permettra de mieux comprendre ses qualités extraordinaires. La plupart des hommes, hier comme aujourd’hui, sont consumés par leurs désirs, aspirations et passions. Même si la grande majorité croit en la religion, elle reste incapable de surmonter ces obsessions. Au lieu de renoncer à leurs désirs, les gens préfèrent leur sacrifier leurs obligations religieuses. Ainsi, ils manquent à certaines d’entre elles par souci de ce que leurs conjoints, proches et amis peuvent en dire. Ou bien encore ils s’avèrent incapables de renoncer à des habitudes qui sont incompatibles avec la religion. Aussi se mettent-ils à interpréter la religion selon leurs propres intérêts, acceptent les règles qui leur conviennent et rejettent celles qui les dérangent.

Le Prophète n’a jamais fait de concessions pour plaire au peuple. Il a transmis le Coran à l’humanité sans introduire d’altération dans la parole divine, ni prendre en compte ses intérêts personnels. Il agissait simplement dans la crainte de Allah. Allah évoque la piété (taqwa) du Prophète dans le Coran:

Par l’étoile à son déclin! Votre compagnon ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur et il ne prononce rien sous l’effet de la passion; ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée, que lui a enseigné [L’Ange Gabriel] à la force prodigieuse, doué de sagacité; c’est alors qu’il se montra sous sa forme réelle [angélique]. (Sourate an-Najm, 1-6)

Et sachez que le Messager de Allah est parmi vous. S’il vous obéissait dans maintes affaires, vous seriez en difficulté. Mais Allah vous a fait aimer la foi et l’a embellie dans vos cœurs et vous a fait détester la mécréance, la perversité et la désobéissance. Ceux-là sont les bien dirigés. (Sourate al-Hujurat, 7)








La naissance du darwinisme

Charles Darwin s'est porté volontaire pour naviguer à bord du HMS Beagle vers la fin de l'année 1831 pour un voyage officiel de cinq ans autour du monde. Le jeune Darwin fut fortement influencé par la diversité des espèces qu'il observa, particulièrement par les fringillidés (une espèce d'oiseau) des îles Galapagos. Darwin pensait que les différences observées sur les becs de ces oiseaux résultaient de leur adaptation à leurs environnements différents.

Après ce voyage, Darwin commença à visiter des foires aux animaux en Angleterre. Il constata que les éleveurs produisaient de nouvelles races de vaches en croisant des animaux aux caractéristiques différentes. Cette expérience, associée aux observations des espèces de fringillidés qu'il fit aux îles Galapagos, contribua à la formulation de sa théorie. En 1859, il publia ses conclusions dans son livre L'origine des espèces. Dans son livre, il postula que toutes les espèces descendent d'un ancêtre commun, et qu'elles ont évolué les unes des autres au fil du temps par de variations légères.

Ce qui distinguait la théorie de Darwin de celle de Lamarck était l'accent mis sur la "sélection naturelle". Pour Darwin, il existait une lutte pour la survie dans la nature et la sélection naturelle c'est la survie des espèces les plus fortes ou de celles qui s'adaptent le mieux à leur environnement. Darwin emprunta le raisonnement suivant :

Au sein d'une espèce particulière, il existe des variations naturelles et accidentelles. Par exemple, certaines vaches sont plus grosses que d'autres, tandis que d'autres ont des couleurs plus sombres. La sélection naturelle privilégie les caractéristiques favorables. Ainsi, le processus de la sélection naturelle provoque une augmentation des bons gènes au sein d'une population, ce qui permet une meilleure adaptation des caractéristiques de cette population aux conditions locales. Au fil du temps, ces changements peuvent être suffisamment importants pour donner naissance à une nouvelle espèce.

Charles Darwin a développé sa théorie lorsque la science était toujours au stade primitif. Avec des microscopes primitifs comme celui-ci, la vie semblait avoir une structure très simple. Cette erreur est à la base du darwinisme.

Cependant, cette "théorie de l'évolution par la sélection naturelle" fit naître des doutes depuis le début :

1 - Quelles étaient les "variations naturelles et accidentelles" auxquelles faisait référence Darwin ? Il est vrai que certaines vaches étaient plus grosses que d'autres, que certaines avaient des couleurs plus foncées, mais comment ces variations peuvent-elles expliquer la diversité des espèces végétales et animales ?

2 - Darwin affirma que "les êtres vivants évoluèrent graduellement". Dans ce cas, des millions de "formes transitionnelles" auraient dû exister. Pourtant aucune trace de ces créatures théoriques n'a été retrouvée dans les archives fossiles. Darwin réfléchit très longuement à ce problème et conclut finalement que "des recherches futures pourraient produire ces fossiles".

3 - Comment la sélection naturelle pourrait-elle expliquer les organes complexes tels que les yeux, les oreilles ou les ailes ? Comment est-il possible de soutenir que ces organes aient évolué graduellement, en gardant à l'esprit qu'ils ne pourraient fonctionner s'il manquait la moindre partie.

4 - Avant de réfléchir à ces questions, tenez compte de la chose suivante : comment le premier organisme, le prétendu ancêtre de toutes les espèces selon Darwin, est-il apparu ? Sachant que des processus naturels ne peuvent donner la vie à ce qui était initialement inanimé, comment Darwin pourrait-il expliquer l'émergence de la première forme de vie ?

Darwin était, sans aucun doute, conscient de certaines de ces questions, comme nous pouvons le constater dans le chapitre "Difficultés de la théorie". Cependant, les réponses qu'il fournit n'avaient aucune validité scientifique. H.S. Lipson, un physicien britannique, fait les commentaires suivants concernant ces "difficultés" :

En lisant L'origine des espèces, j'ai trouvé que Darwin était beaucoup moins sûr de lui-même qu'on ne le faisait souvent croire ; le chapitre intitulé "Difficultés de la théorie" par exemple, montre un important manque de confiance en soi. En tant que physicien, j'ai été particulièrement intrigué par ses commentaires sur la manière dont l'oil serait apparu.

Darwin plaça tous ses espoirs dans des recherches scientifiques plus approfondies pour dissiper les "difficultés de la théorie". Mais contrairement à ses attentes, de nombreuses découvertes scientifiques récentes ont tout simplement accru ces difficultés.








FEUILLE D'AMELANCHIER

Age : 50 millions d'années

Période : Eocène

Localisation : Formation Cache Creek, Colombie-Britannique, Canada





Comme tous les autres organismes vivants, les végétaux apparaissent avec leurs structures propres assez soudainement dans les archives fossiles. Leur apparence et les structures qui les caractérisent sont identiques depuis des millions d'années. Cela démontre que les êtres vivants furent créés par une entité dotée d'une sagesse supérieure, c'est-à-dire par notre Seigneur Dieu.

Cette feuille d'amélanchier remontant à 50 millions d'années en est une preuve.










L'ATLAS DE LA CREATION - vol.1

Cet ouvrage vous fournira des informations concernant les fossiles, leur localisation et leur mode de découverte, et également un examen sérieux d’une variété de spécimens de fossiles, datant de millions d’années, encore capable de déclarer : "Nous ne naquîmes pas de l’évolution, nous fûmes créés." Les fossiles présentés et illustrés dans ce livre ne sont que quelques exemples des centaines de millions de spécimens prouvant le fait de la création. Toutefois, ces quelques exemples suffisent à démontrer que la théorie de l’évolution est un des grands canulars et une des grandes supercheries de l’histoire de la science.












Le Prophète Mohammad (pbsl) 

Comme le déclare un verset du Coran, “… Mohammad est le Messager d'Allah et le sceau final des prophètes.” (Sourate al-Ahzab: 40), le Prophète Mohammad (pbsl) fut le dernier prophète envoyé à l’humanité. Il était l’exemple vivant de la sublime moralité enseignée par Allah dans Sa dernière révélation. Ami d'Allah, il sut inspirer à l’humanité de nobles sentiments par sa proximité avec Lui. C’était aussi Son représentant, noble à Ses yeux, et l’ami de tous les croyants.

Ainsi qu'Allah l’a révélé dans un autre verset, “Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes)... ” (Sourate al-Muzammil: 5), Il a confié à Son dernier Prophète, Mohammad, une lourde responsabilité. Grâce à la fermeté de sa foi en Allah, ce dernier s’est acquitté de cette mission de la meilleure des façons, en appelant l’humanité à suivre le sentier d'Allah et l’Islam, et en éclairant de sa lumière le cheminement de tous les croyants.

2009-07-20 15:30:04

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top