Islam dénonce le terrorisme

Christianisme, Islam et Judaïsme : les 3 peuvent coexister en paix

Le Prophète Mohammed (pbsl) est né dans la péninsule arabique à une période où la sauvagerie totale, l’absence de loi et d’ordre faisaient partie de la vie de tous les jours. Toutefois, en peu de temps, il a réussi à mettre en place une civilisation éclairée. Il appliqua la justice telle que révélée dans le Coran aux habitants des pays qui ont pris la suite et ont signé des accords avec eux qui satisfaisaient les deux parties. Par conséquent, tous les citoyens de ces pays, sans tenir compte de leur religion ou de leur origine ethnique, étaient satisfaits par cette justice. En le considérant comme un modèle, les pays du Moyen-Orient étaient devenus un foyer pour les Chrétiens et les Musulmans pendant une très longue période. Cependant, ces beaux gens du Livre ont dû abandonner leur foyer ces dix dernières années. Nous allons essayer de comprendre pourquoi.

Les guerres et les persécutions ont causé la chute dramatique de la population juive et chrétienne au Moyen-Orient. Presque tous les Juifs des pays arabes ont été forcés de fuir leurs pays d’origine depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Dans le documentaire "Les réfugiés oubliés", Levana Zamir, un Juif qui a fui l’Egypte à l’époque, décrit la situation du pays : "Maintenant, vous ne pouvez trouver en Egypte peut-être que 20 ou 30 personnes juives âgées." En 1944, il ne restait que 55.000 Juifs au Yémen, 150.000 en Irak, 140.000 en Algérie, 80.000 en Egypte, 38.000 en Libye, 265.000 au Maroc, 105.000 en Tunisie, 100000 en Iran, 27.000 en Syrie, 5666 au Liban. Mais aujourd’hui, excepté quelques centaines de Juifs au Maroc, Tunisie et Iran, la population juive n’excède pas une dizaine de personnes dans les pays mentionnés.

Après s’être exilés de ces terres, à cause du nombre croissant de lois restrictives, des discriminations et des attaques antijuives de plus en plus nombreuses, le reste de ces populations a été forcé de quitter la région à temps. L’article apparu dans le Huffington Post "La plus grande histoire non dite du Moyen-Orient" écrit par l’ancien ambassadeur des Nations-Unies Ron Prosor, décrit cette animosité.

"En quelques années pratiquement toute la communauté juive présente en Irak depuis 2500 ans a quitté ce pays qui a perdu un très grand nombre de ses meilleurs artistes, musiciens et hommes d’affaires. Le même exode a eu lieu dans la région, de l’Egypte à la Syrie et de la Libye au Yémen. Par ailleurs, des lois draconiennes empêchèrent les Juifs de pratiquer leur religion en public, les obligèrent à porter des cartes les identifiant comme Juifs et prélevèrent des milliards de dollars sur leurs propriétés et biens."

Quand on prend en compte le cas des Chrétiens, nous découvrons les mêmes situations difficiles. Le Christianisme a disparu du Moyen-Orient, la région même où il est né. Les Coptes chrétiens ont commencé à quitter l’Egypte en grand nombre après la révolution de 1952. Au cours des dix dernières années, la région est devenue trop dangereuse pour y vivre à cause de nombreuses attaques d’église. En plus de ces atrocités, les Coptes ont également été victimes de meurtres et complots pour les blesser et les tuer. Ils sont également accusés de blasphème ou apostasie sans même qu’il soit nécessaire d’apporter des preuves contre eux et finalement, ils sont le plus souvent condamnés à faire de la prison.

Ces incidents sont nés des répercussions de l’état d’esprit extrémiste, qui est en totale discordance avec les véritables enseignements du Coran ; je n’approuve pas du tout cette mentalité. La naissance de ce système s’explique par le fait que la majorité des Musulmans ont, pour l’essentiel, abandonné le Coran, en pensant que les différents livres d’interprétations, hadiths et fatwas constituent les règles à suivre. La plupart des Musulmans dans le monde islamique considèrent les déclarations des chefs religieux comme des règles, ce qui fait que chaque communauté religieuse commence à avoir ses propres pratiques. Ces personnes se sont également mises à croire en des faux hadiths qui consistent en un langage de haine envers les Gens du Livre. Mais, en réalité, L’Islam invite les Musulmans à faire preuve de compréhension et respect envers les croyances des Gens du Livre. Dieu leur ordonne d’être juste même si cela n’est pas dans leur intérêt.

Selon le Coran, tous les Musulmans ont la responsabilité d’accepter tous les vrais croyances et prophètes, sans faire de différence entre eux (Coran, 2 :136). Dieu informe les Musulmans que parmi les Gens du Livre "il y a une communauté qui guide (les autres) avec la vérité et qui par là, exerce la justice" (Coran, 7 : 159). Comme pour l’essentiel, ils se basent sur la révélation de Dieu, les Gens du Livre ont des préceptes moraux et savent ce qui est légitime et ce qui ne l’est pas. C’est pour cela que les Musulmans peuvent manger la nourriture cuisinée par les Gens du Livre. De la même manière, il est permis à un homme musulman d’épouser une femme issue des Gens du Livre (Coran, 5 : 5).

En fait, à l’époque du règne de l’Islam, surtout à l’époque du Prophète Mohammed (pbsl), les Musulmans acceptaient les Chrétiens et les Juifs avec beaucoup de respect et de compassion. Le Prophète était juste et faisait preuve de compassion envers eux et essayait de créer une atmosphère conciliante au sein de ces trois communautés religieuses. Plusieurs accords permettaient aux Chrétiens et aux Juifs de vivre dans des communautés religieuses autonomes.

Par ailleurs, à l’époque de Uthman, au cours de la conquête de la cité arménienne de Dabil, il avait garanti aux Chrétiens, Juifs et Zorostrans que leurs lieux de culte seraient protégés. Il autorisa la restauration des églises endommagées et la construction de nouveaux monastères. Par exemple, le monastère de St. Serge situé en dehors de Medain, a été détruit par le Patriarche Mar Amme et a été reconstruit sous le règne de Uthman. Uqba, le gouverneur d’Egypte, a contribué au monastère nestorien, l’église d'Edesse a été restaurée sous le règne de Mu’awiyya et l’église de Saint Marcos a été construite à Alexandrie. La constante présence d’église et de synagogues en Egypte, Palestine, Jordanie, Syrie et Irak reflète le respect des Musulmans des autres croyances. Le monastère du Sinaï, situé à côté de la mosquée, est une étape importante du pèlerinage au Mont Sinaï.

De même, l’Empire ottoman a adopté une attitude exemplaire en se montrant très courtois envers les Juifs qui ont fui la tyrannie de l’Espagne et ont trouvé refuge sur les terres ottomanes. Expulsés d’Espagne et subissant de nouvelles difficultés dans d’autres pays où ils ont trouvé refuge, de nombreux Juifs sont morts de faim aux portes des villes. Le Sultan Bayazid a accueilli les Juifs sur les terres ottomanes et a demandé à son peuple de faire preuve de respect envers eux.

L’Andalousie musulmane, appelée La Convivencia, constitue un autre exemple des nombreux passages des Chrétiens et des Juifs en terre musulmane. Cet Etat, qui a fondé la civilisation la plus avancée en Europe de l’époque, était caractérisé par le comportement compréhensif adopté envers les membres des autres croyances. Convivencia – ou co-existence – se retrouvait partout, dans les arts, la science et même la religion. Par exemple, l’église de St Roman (Tolède, 13ème siècle), est une église chrétienne d’une exceptionnelle beauté construite par des artisans musulmans et contient des styles et motifs musulmans. On peut voir que les deux religions, non seulement partageaient entre elles des compétences mais respectaient également leurs cultures. Les membres des trois religions monothéistes coopéraient pour développer l’une des plus grandes civilisations que notre monde ait jamais connues et elles y ont parvenues.

Comme nous avons pu le voir, les Musulmans ont vécu de belles périodes avec les Juifs et les Chrétiens à travers l’histoire. Dans les terres musulmanes où ils ont demeuré, les Gens du Livre ont entrepris des activités commerciales et acheté des propriétés où ils le désiraient, se sont engagés dans le commerce ou les professions de leur choix et ils étaient nommés à des fonctions dans l’administration et même les palais royaux. Ils ont profité de la liberté d’expression et ont entrepris des succès scientifiques et culturels dont nous pouvons profiter encore aujourd’hui. Les Musulmans devraient, donc, se concentrer sur les enseignements du Coran et abandonner cet esprit de haine propagé par la vision erronée des extrémistes. Ils devraient remplacer les croyances fausses par les vraies et revenir à l’époque où les membres des trois religions monothéistes coexistaient.

Egyptian Streets & Tunisian Monitor Online :

https://egyptianstreets.com/2017/08/20/christianity-islam-and-judaism-they-can-peacefully-co-exist/

http://tunisianmonitoronline.com/index.php/2017/08/21/christianity-islam-and-judaism-they-can-peacefully-co-exist/

2017-10-16 00:52:05

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top